Devenir autodidacte : les 5 astuces pour se former seul
Se former

Devenir autodidacte : les 5 astuces pour se former seul

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Apprendre à apprendre : les meilleurs conseils pour développer ses connaissances” organisé par Gaël Loric du blog Changer Aujourd’hui. 

J’ai écrit cet article qui me tient très à cœur pour vous expliquer comment devenir autodidacte. Par ailleurs, je pense que l’autodidaxie est une chance, cela permet de réaliser “presque” n’importe quoi. Lorsque l’on comprend que l’on a la capacité de se former seul. Nous découvrons une immensité d’opportunités qui s’ouvrent devant nous.

J’espère que cet article vous plaira, que vous aussi vous vous rendrez compte de votre potentiel. N’oubliez pas que votre vie est entre vos mains. Choisissez ce que vous souhaitez en faire. 

Bonne lecture !!! 😀

Être autodidacte : définition

L’autodidaxie, c’est quoi ??? En fait, c’est la capacité à se former seul. Ne croyez pas que c’est une particularité unique qui ne touche qu’une poignée de chanceux ! Pas du tout ! La base de cette pratique est l’autoformation. Après des années passées sur les bancs de l’école nous sommes loin de tout connaître. Par ailleurs, nos parcours professionnels sont amenés, parfois, à subir quelques changements. Cependant, retourner à l’école n’est pas toujours possible et la méthode scolaire ne correspond pas à tout le monde.

Pour ma part, je n’étais pas une très bonne élève. En quittant l’école, je n’ai pas eu l’impression de perdre grand chose. Néanmoins, ma grande curiosité m’a permis de continuer à apprendre tout au long de mon parcours. Cela m’a donné la possibilité de mieux appréhender mes différentes reconversions et de faire la différence lors de certains entretiens d’embauche. 

Pour moi, être autodidacte, c’est être libre. La connaissance est le chemin vers la liberté de réaliser tous nos objectifs

1. Déterminez votre motivation à apprendre seul

Je n’insisterai jamais assez sur “le pourquoi ?”

Entreprendre un nouveau projet est toujours important, mais pour le réussir, il faut connaître la raison pour laquelle nous le faisons. Sans cette raison, aucun intérêt de se lancer dans cette aventure fastidieuse. De plus, sans “le pourquoi”, autant vous dire que vous n’irez pas loin.

L’intérêt de définir un objectif

La motivation est votre moteur pour réaliser de grandes choses. C’est le fait de définir votre objectif final qui va vous permettre d’alimenter votre motivation à pratiquer l’autoformation. Pour réussir à se former soi-même, il faut connaître son but.

Par ailleurs, se former  demande des efforts considérables. Votre motivation sera régulièrement mise à rudes épreuves. L’intérêt de visualiser son objectif est donc ici. Cependant, même avec un objectif bien défini, vous aurez parfois envie de tout abandonner. Néanmoins avec un projet bien construit et placé devant votre nez, vous trouverez la force de continuer !

La méthode SMART

La méthode SMART est une technique pour vous aider à mieux définir votre objectif de la manière la plus claire et la plus concise possible. Le but est d’avoir un objectif le plus précis et réaliste possible.

  • S comme spécifique : votre objectif doit être le plus précis possible pour vous permettre de le visualiser et de savoir exactement ce que vous voulez.
  • M comme mesurable : le fait de pouvoir le quantifier permet de rendre l’objectif encore plus précis  et de pouvoir mieux contrôler son avancement. Par exemple, augmenter de 20% son chiffre d’affaire.
  • A comme ambitieux : si votre objectif ne vous demande pas d’efforts conséquents, il ne représentera pas pour vous le défi ultime à réussir. Il faut donc que votre objectif soit assez grand pour être un réel challenge.
  • R comme réaliste : votre objectif doit forcément être réalisable. Si vous partez dans quelque chose d’irréaliste, vous vous démotiverez vite et abandonnerez.
  • T comme délimité dans le temps : précisez un temps imparti vous permettra de pouvoir rester concentré sur l’objectif à atteindre et de mettre les choses en place pour respecter la date limite. L’intérêt de définir une période permet d’éviter la procrastination. Nous savons tous comme il est facile de ne rien faire ! 
Définir son objectif

2. Devenir autodidacte, c’est prendre confiance en ses capacités

La base de tout reste la confiance en soi. Nous avons trop souvent la facilité de nous dire que nous n’en sommes pas capables et de trouver de nombreuses excuses pour ne rien faire. Sachez que vous êtes capable de réaliser de grandes choses, Soyez en convaincu ! La différence entre quelqu’un qui réussit à apprendre seul et quelqu’un qui n’y arrive pas c’est sa capacité à croire en lui, c’est sa volonté de réussir

La confiance en soi se travaille avec le temps et avec l’accomplissement de petites victoires. Cela n’est pas inné et nous sommes nombreux à ne pas croire en nous. Moi la première ! J’ai dû me battre, j’ai dû sortir de ma zone de confort, j’ai dû travailler dur pour réussir à comprendre que j’en étais capable. Aujourd’hui être autodidacte est devenu ma force. J’aime apprendre seule, j’aime chercher les informations et les formations dont j’ai besoin. Le fait d’avoir réussi à réaliser ces petites victoires du quotidien m’ont permis de prendre confiance en moi. J’ai pu développer mes connaissances et mes compétences.

3. Se former seul, c’est apprendre à apprendre

Nous avons passé des années à l’école à apprendre des tas de choses. Et je suis sûr que comme moi, vous avez oublié la grande majorité de ce qui a été vu.

C’est triste quand même !

A l’école on nous demande d’apprendre nos leçons par cœur et on nous évalue dessus. Qui n’a pas travailler comme un forcené la veille de son évaluation et ceci jusqu’à la dernière minute pour pouvoir tout recracher mot pour mot sans même en avoir compris la moitié.

Le problème, c’est que finalement, on ne nous a jamais appris à apprendre ! Mais je vous rassure, il n’est jamais trop tard pour apprendre !

Compréhension et mémorisation

La base de la mémorisation est la compréhension. Apprendre sans comprendre ne fonctionne pas longtemps et comprendre sans apprendre n’est d’aucune utilité. C’est la cohésion entre la compréhension et la mémorisation qui vous permettra de mieux enregistrer l’information.

Pour pouvoir retenir efficacement, il existe de nombreuses méthodes que je vous invite à tester. Il faut savoir que nous sommes tous différents et par conséquent il n’y a pas de méthode miracle, ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionne pas forcément pour d’autres.

Ma méthode pour apprendre efficacement

Dans une autre vie, j’ai été monitrice auto-école. Beaucoup pensent que parce qu’ils savent conduire, ils peuvent l’apprendre à n’importe qui. Cependant, il faut s’adapter à l’apprenant et avoir une bonne méthodologie. En conduite, nous déterminons un objectif, nous le précisons (exemple : faire 5 démarrages, du premier coup, sans faire hurler le moteur, sans à-coups). 

Lors de la phase d’apprentissage, nous allons expliquer le plus précisément possible en faisant éventuellement des schémas, puis une démonstration, et ensuite la mise en application. Enfin nous répétons encore et encore l’exercice jusqu’à ce que l’objectif soit atteint.

J’applique personnellement la même méthode. Une fois mon thème défini et mon objectif précis en tête, je vais commencer par trouver le livre ou la formation adéquate.

Pour apprendre seule, je vais :

  • Lire une première fois en prenant le temps de décortiquer tout ce que je ne comprends pas.
  • Lire une seconde fois en essayant d’expliquer à quelqu’un ce que je lis et en notant ce qui est important.
  • Je vais répéter encore et encore mes prises de notes et les relire encore et encore. La répétition est un très bon moyen pour retenir efficacement ses leçons.
  • Puis je mets en application. Sans pratique, il est très difficile de retenir. Par exemple, quand j’apprends une langue, je vais trouver des forums pour discuter et pour tout vous dire, je parle même toute seule parfois !!! Mais pratiquez ! C’est important. 😀
  • Puis répétez encore et encore, pratiquez toujours plus !

Ce que je recommande, c’est de tester ce qui fonctionne pour vous. Pour devenir autodidacte, il faut se connaître et créer sa propre méthodologie.

N’hésitez pas à aller voir la vidéo de Olivier Roland qui vous donnera ses astuces sur le sujet.

A vous de jouer ! Et vous,  quelles sont vos méthodes d’apprentissage ?

Apprendre à apprendre

4. L’autodiscipline pour devenir autodidacte

Le fait de se former seul apporte son lot de difficultés et la principale, bah, c’est que vous êtes seul ! Quelle perspicacité me direz-vous !!! Et oui, personne pour vous botter les fesses lorsque vous procrastinez ! C’est là qu’intervient l’intérêt de l’autodiscipline

Devenir autodidacte nécessite forcément d’avoir la volonté et la discipline pour réussir à être régulier tout au long de sa formation. Il est préférable de travailler un peu chaque jour, plutôt qu’une fois par semaine et pour cela, il faut se libérer impérativement du temps.

L’autodiscipline, c’est justement ça, c’est  s’engager à réaliser quelque chose pour vous et à le respecter ! Apprenez à aller au bout de vos objectifs ! Si vous décidez que chaque matin, vous sortirez de votre lit à la première sonnerie de votre réveil et que vous ferez 5 minutes de sport. Ou alors, vous vous décidez d’étudier pendant 1 heure tous les soirs. Peu importe l’engagement que vous prenez, vous devez vous y tenir, même si c’est difficile. Cela vous permettra des créer une nouvelle habitude qui sera bénéfique pour vous.

Commencez doucement, ne cherchez pas à vouloir tout révolutionner en une fois. Choisissez une nouvelle habitude ! Oui oui maintenant ! Et partagez la moi en commentaire. Moi-même, je m’engage chaque jour à travailler mon anglais au moins 1 heure.

 Engageons-nous ensemble et réussissons ensemble ! 

5. L’organisation, la clé de l’autoformation

Je viens de vous partager de nombreuses informations pour savoir comment devenir autodidacte. Si nous résumons, cela demande beaucoup d’efforts, de la régularité, et de l’autodiscipline. Néanmoins, nous sommes des personnes actives, avec un travail, une famille, des enfants et SEULEMENT 24 heures dans notre journée…

La clé de la réussite, c’est de vous organiser. Prenez un agenda papier ou électronique. Et découper votre formation de manière à l’étaler sur la période destinée à son accomplissement. Puis réussir à mettre tout ce que vous avez à faire dans les cases.

Mon conseil pour se former seul :

Comme je l’ai stipulé dans mon article Se reconvertir sans diplôme : 3 compétences qui font la différence en 2020, il y a différents moments de votre journée où vous pouvez optimiser votre apprentissage. Que ce soit par l’écoute de Podcasts ou de livres audio, en voiture ou dans les transports en commun, il est possible d’apprendre tout en allant au travail. Par ailleurs, il est possible de profiter de ses périodes de repas pour ouvrir un livre, lire un article de blog ou écouter une émission.

Personnellement, étant souvent sur la route, je me suis enregistré à lire mes leçons et je les écoutais en conduisant ! Ok, j’avoue que j’ai eu du mal à m’habituer au son de ma propre voix. 😂😂

Néanmoins, cela m’a permis de retenir certaines parties de mes cours naturellement et sans effort.

Mes outils pour m’organiser :

Je suis complètement fan de cet outil que vous retrouverez avec votre pack Word ou sur Internet. C’est mon bullet journal, je fais des tableaux pour n’importe quelles raisons, je prends des notes via l’application, j’adore ! Néanmoins la version sur smartphone n’est pas super pratique pour corriger ses tableaux, mais pour la prise de note, c’est pas mal du tout 😀 !!! Vous pourrez trouver d’autres applications comme Trello qui est très bien ainsi qu’ EverNote.

OneNote Planning hebdomadaire
OneNote Planning mensuel
Trello Planning Hebdomadaire

J’utilise ce système pour prioriser mes tâches et je la trouve juste géniale. Cela permet de faire le point sur ce qui est urgent et important et sur ce qui peut être délégué. 

Le temps qui passe

« Nous ne manquons pas de temps,
mais nous en avons beaucoup dont nous ne savons pas tirer profit. »
Sénèque

Notre temps est précieux parce qu’il est rare. Si vous choisissez de devenir autodidacte, vous choisissez de prendre votre destin en main. Je vous félicite, continuez comme ça.

Partagez-moi vos blocages, vos astuces et  vos expériences d’autodidacte en commentaire.

Je vous souhaite un bon apprentissage et une belle réussite !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

contact@lartdesereconvertir.fr

Commentaires

18 mai 2020 à 15 h 03 min

Super intéressant !
Je suis totalement d’accord avec toi, à l’école nos cerveaux ressemblent à une usine ou ça brasse de l’info mais on n’a pas vraiment retenu beaucoup par rapport à la quantité ingurgitée !
Mais maintenant, on peut avoir envie de revenir sur certaines choses qui nous ont échappé pour approfondir ! Par exemple, je lis des magazines d’histoire pour ma culture personnelle et parce que j’y porte de l’intérêt, car je m’aperçois que je n’ai pas retenu grand chose !
Ta méthode pour apprendre est pas mal du tout, c’est à ca que ca devrait ressembler l’apprentissage, filer des petites méthodes pour mieux intégrer. Vraiment cool !



    Maëva
    18 mai 2020 à 16 h 21 min

    Effectivement, je suis toujours à la recherche de nouvelle méthode d’apprentissage. J’aime faire de nouvelle expérience pour découvrir comment mieux retenir les choses et plus rapidement. Je suis une manique de la productivité ! lol



18 mai 2020 à 18 h 22 min

Apprendre avec plaisir, pour soi, pour grandir… et surtout ne pas arrêter quand on a fini ses études ! On apprend toute la vie 🙂 Merci pour le partage de tes outils



18 mai 2020 à 18 h 27 min

Dans ton article tu sites selon moi les 2 clés essentielles pour se former soi-même : avoir de la discipline et avoir une méthode. Avec internet aujourd’hui on a accès à une telle richesse d’informations que ce sont les deux clés essentielles à mes yeux. Merci pour ce très bel article !



    Maëva
    19 mai 2020 à 16 h 40 min

    Oui effectivement, même avec toute les ressources du monde, sans discipline et sans méthode ça ne fonctionne pas 🙂 Merci pour ce gentil commentaire 🙂



19 mai 2020 à 16 h 38 min

J’ai découvert la matrice d’Eisenhower il n’y a pas très longtemps, et je trouve ça simple mais puissant!
C’est dur d’être autodidacte … Tu fais bien de souligner la discipline que ça demande!
Je suis complètement d’accord avec toi sur le fait qu’on apprend mieux en expliquant à quelqu’un ce qu’on vient de lire, et en mettant en pratique.
Merci pour cet article



    Maëva
    19 mai 2020 à 16 h 42 min

    Avec plaisir.
    Effectivement cette matrice est très importante et je trouve qu’elle rejoint finalement la méthode de 80/20 non ?
    Merci d’être passé faire un tour sur mon blog 🙂



19 mai 2020 à 23 h 32 min

Merci pour cet article. Pour moi, pratiquer, pratiquer et pratiquer fait que je m’améliore dans un domaine désiré. Cela demande beaucoup de persévérance, et de détermination pour les traversées du désert parfois 😉



20 mai 2020 à 7 h 18 min

Merci pour cet article très complet ! En plus des efforts incontournables et de l’autodiscipline, je retiens le “pourquoi” ! Et c’est ce qui manque bien souvent sur les bancs de l’école : le sens !!!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *