Reconversion professionnelle _ 3 excuses pour ne rien faire
Se reconvertir

Reconversion professionnelle : 3 excuses pour ne rien faire

Le changement fait peur, et l’être humain a la faculté de se trouver des excuses pour ne pas avancer. Une reconversion professionnelle est un choix difficile, il découle souvent d’un profond mal être au travail. Alors, si vous êtes mal dans votre emploi, il est peut-être temps d’arrêter de se trouver des raisons de ne rien faire ! Ensemble, démontons un à un les 3 principales excuses. Prenons la décision d’avancer, de changer de carrière.

1. Je n’ai pas le temps pour une reconversion

À chaque nouvel objectif, nous nous cachons derrière notre manque de temps. D’accord, les journées ne font que 24 heures. Mais une bonne organisation vous permettra de toujours trouver du temps pour vous. 

Le miracle morning

Si vous souhaitez changer d’activité professionnelle, vous allez devoir vous former. Je vous propose le livre “Miracle Morning”. Il vous fera comprendre l’importance de trouver du temps pour soi. 

Il propose une routine matinale composée de petites actions permettant de se rapprocher de ses objectifs. Personnellement, je pratique le miracle morning à d’autres moments de la journée. Je tiens vraiment à insister que même s’il Hal Elrod fait sa routine très tôt le matin, il n’est pas absolument nécessaire de faire la même chose. 

Une fois le miracle morning compris, peu importe le moment de la journée, l’importance c’est de prendre du temps pour vous. Vous verrez qu’en vous réservant seulement 1 heure dans votre journée, votre vie changera. Vous travaillerez pour votre bien-être et pour votre reconversion. Alors, n’attendez pas et allez découvrir ce livre ! Le changement est imminent !

Miracle Morning
Cliquez sur l'image pour acheter ce livre

L’organisation

Vous n’avez toujours pas le temps ? Évidemment, le temps est quelque chose de précieux. Nous avons notre travail, nos enfants, notre maison et pas assez de temps pour nous occuper ni de nous ni de préparer notre changement d’emploi. Pour trouver du temps, vous allez devoir vous organiser. Prenez votre agenda papier, ou numérique et allons-y. 

  • Inscrivez tout ce que vous avez à faire 

En vous aidant de la Matrice d’Eisenhower, vous allez les classer dans 4 catégories : 

  • Tâches urgentes et importantes 
  • Tâches importantes, mais non urgentes 
  • Tâches urgentes, mais non importantes 
  • Tâches non urgentes et non importantes = inutiles 

Une fois chaque que vous aurez déterminé l’ordre d’importance de ce que vous avez à faire, vous allez pouvoir remplir vos cases. Dans votre agenda, vous allez délimiter le temps qu’il vous faut pour faire tout ça. Et vous allez aussi :

  • Bloquer un rendez-vous avec vous-même (minimum 4 heures / semaines)
  • Bloquer des moments de temps libres

Il est nécessaire de réserver du temps pour réaliser ses objectifs. Mais il est tout autant nécessaire d’avoir du temps de libre pour se reposer. Si vous voulez réaliser vos objectifs, il faudra vous ménager.

La matrice d'Eisenhower

Trouvez le temps d’apprendre

Lorsque l’on choisit de se reconvertir, cela nécessite souvent de devoir se former à de nouvelles compétences. Toujours ce problème de temps ?! Je vais vous proposer, différentes possibilités pour apprendre sans que ça prenne trop de temps. Étant une manique de l’optimisation de mon temps, je suis toujours à la recherche de petit moment pour apprendre.

Voici mes petits moments consacrés à l’apprentissage :

  • Au choix, je me réserve 1h avant d’aller travailler ou en revenant du travail pour étudier (oui, cela nécessite de se lever plus tôt) 
  • Au moment du petit déjeuner, j’écoute un podcast. Je finis généralement de l’écouter dans la voiture. 
  • À ma pause déjeuner, j’aime lire un bon livre. Le fait d’utiliser cette pause pour travailler sur mes objectifs me redonne la motivation de finir ma journée.
  • Lors de mon retour en voiture, je continue mon podcast.
  • Avant de me coucher, je reprends mon livre.

Sachez que vous avez le choix, vous pouvez passer chaque moment de votre temps devant la télé. Mais vous pouvez aussi choisir de travailler pour la réalisation de vos rêves. Je vous explique mon fonctionnement parce que je pense qu’il est important de revoir ses priorités. Rester dans un travail qui ne me convient pas est pour moi insupportable. J’ai entrepris ma reconversion il y a 1 an et j’avoue que je suis parfois fatigué de jongler entre mon travail et mes formations. Mais je sais à quel point ma vie sera meilleure dans quelque temps.

2. Je suis trop vieille/vieux pour une reconversion professionnelle

Cette excuse est ma préférée. Une fois que l’on a passé un certain âge, on se trouve trop vieux pour plein de choses. J’ai un ami qui à 40 ans, qui ne se plaît pas dans son travail, mais il est soit disant trop âgé pour se reconvertir. Trop âgé à 40 ans ?! Il dit que ça ne sert à rien à son âge ! Je suis perplexe, il va devoir attendre entre 60 et 65 ans pour pouvoir être à la retraite. De ce fait, il va rester 20 à 25 ans dans un emploi qui ne lui convient pas ! Pourquoi ? Parce qu’il est trop vieux pour se reconvertir…

La reconversion à tout âge

Votre vie professionnelle ne vous convient plus ? N’attendez plus ! Peu importe votre âge, une réorientation professionnelle est possible. Se dire trop vieux ou trop vieille pour se reconvertir est une fausse excuse. Cela cache souvent de la peur, se plaindre de son travail en restant bien confortablement dans sa zone de confort est tellement plus facile. Sachez que l’âge c’est dans la tête, votre excuse n’est pas valable ! 

Mais c’est à nouveau une question de choix ! Vous pouvez choisir de passer les 10 prochaines années à vous tuer le moral dans un travail qui ne vous plaît pas. Mais le temps est précieux, une année passée ne se rattrape pas. L’épanouissement professionnel est tellement important, peu importe qu’il vous reste peu de temps avant la retraite, vous devez passer chaque jour, chaque heure à faire ce que vous aimez !

Reprendre les études à plus de 50 ans

Vous êtes décidé à changer de voie professionnelle ? Vous vous rendez compte que vous allez devoir faire une formation, voir reprendre les études ! Attention, je vous arrête tout de suite ! Non, vous n’êtes pas trop vieux non plus pour ça ! Je vais arrêter d’essayer de vous convaincre et je vais vous raconter une petite histoire pour illustrer tout ça.

Ma maman, à 53 ans, a pris la décision qu’il était temps de se réorienter professionnellement. Passionnée de cuisine, elle a choisi de faire un CAP Cuisine par correspondance. Sans se trouver aucune excuse, la revoilà à plus de 50 ans à faire des maths, du français, de l’anglais et de l’histoire géo (entre autres). Mais était-elle trop vieille pour changer de profession ? Non, elle a travaillé dur et elle a eu son examen avec des notes exceptionnelles ! 

Alors, vous êtes trop vieux pour envisager une reconversion ? Vous êtes trop vieux pour reprendre les études ? Saviez-vous que le plus vieux bachelier en 2019 avait 77 ans ? N’hésitez pas à aller lire cet article, qui devrait finir de vous convaincre : le plus vieux candidat du bac 2019 a 77 ans.

Apprendre l'informatique

3. Je n’en suis pas capable

Cette excuse est directement liée au manque de confiance en soi. Elle est plus difficile à démonter parce que croire en soi est parfois difficile. Pour être honnête, je n’avais pas une grande confiance en moi étant plus jeune. C’est à force de chercher à dépasser mes peurs que j’ai commencé me rendre compte que “oui, j’en suis capable, je peux changer de travail !”. 

Comment avoir confiance en soi ?

La confiance en soi se travaille, comme tout à vrai dire ! Je pense qu’il faut prendre conscience du pouvoir que nous avons. Je vous propose à nouveau un livre : “Pouvoir illimité” de Anthony Robbins. Dans ce livre vous découvrirez des techniques qui changeront votre existence. Personnellement, j’ai aussi lu son livre “Éveil de votre pouvoir intérieur”, c’est un gros pavé, mais ces livres m’ont permis de comprendre que j’étais capable de réaliser mes rêves. J’ai appris à changer mon état d’esprit, à relativiser et ça m’a fait beaucoup de bien ! 

Pouvoir illimité
Cliquez sur l'image pour acheter ce livre
L'éveil de votre puissance intérieure
Cliquez sur l'image pour acheter ce livre

Les petites victoires du quotidien

Il faut oser, se lancer même si vous avez peur. Il ne faut pas appréhender l’échec parce que c’est en se trompant que l’on apprend ! Petit à petit, vous allez sortir de votre zone de confort, vous allez oser apprendre quelque chose de nouveau et vous réussirez. Ce sont les petites victoires qui feront que vous apprendrez à avoir confiance en vous ! Alors, ne vous freinez pas, lancez-vous et dans tous les cas, vous n’aurez rien de perdu. 

“Je ne perds jamais, 
soir je gagne, soit j’apprends.”

Nelson Mandela

La personne qui vous empêche d’avancer, c’est vous !

Vous et votre façon de penser sont vos seules limites. Mais elles sont les plus difficiles à
démonter ! Apprendre à s’écouter peut être bien dans certains cas, mais pas dans celui-là ! Vous devrez réussir à discerner quand vous êtes en plein
autosabotage !  Je vais à nouveau vous parler d’un livre qui a changé ma vie ! J’ai appris grâce à lui à me poser les bonnes questions au bon moment. J’ai compris à quel point mon égo prenait une place importante dans ma vie. À quel point il me contrôlait ! Cela m’a aidé dans mon choix de vivre une énième reconversion professionnelle.

Kilomètre zéro de Maud Ankaoua, va vous faire voyage au coeur de l’Himalaya. D’une manière la plus naturelle qu’il soit, vous allez prendre la place du personnage principal et vous allez vivre la même remise en question. J’ai lu des tas de livres, et celui-ci est exceptionnel ! C’est un livre à lire et relire et surtout à offrir ! En regardant les avis, vous verrez qu’ils sont unanimes. 

Kilomètre zéro
Cliquez sur l'image pour acheter ce livre

Vous avez bien compris qu’aucune de ces excuses sont valable. Mais je les comprends, elles sont principalement reliées à la peur du changement, la peur de l’inconnu ! Prendre la décision de changer d’orientation professionnelle peut être effrayant. On sait ce que l’on perd, mais pas ce que l’on gagne ! Mais ce genre de changement n’est pas irrémédiable, j’ai fait pas mal d’essais, j’ai échoué, mais j’ai trouvé ma voie. Oui, j’ai fait beaucoup de formation, oui j’ai changé de métier plusieurs fois, mais j’ai réussi à tirer du positif de chacune de mes expériences. Et maintenant j’ai trouvé ma voie ! Je vous invite à lire mon article sur Reconversion professionnelle : 5 conseils pour sortir de sa zone de confort. 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

contact@lartdesereconvertir.fr

Commentaires

13 juillet 2020 à 8 h 43 min

Merci pour ce nouvel article Maéva ! Un bon coup de pied au derrière quand on ose pas franchir le pas… la fin de ton article dit tout !! Confiance en soi et prise de conscience que nous avons les clés de notre vie sont 2 facteurs super impactants pour moi !! Merci



13 juillet 2020 à 10 h 37 min

Très bon article pour retrouver la motivation. 😉 Et c’est vrai, 40 ans c’est loin d’être trop tard pour se reconvertir !



13 juillet 2020 à 10 h 38 min

C’est tellement vrai tout ça ! Nous ça y est, on saute le pas ! Mon copain en tant qu’éducateur canin et moi en travaillant d’arrache pied sur mon blog. Super article très inspirant et complet !



13 juillet 2020 à 15 h 43 min

Merci pour ce nouvel article qui nous met face à nos responsabilités ! Je suis d’accord avec l’essentiel de tout ce que tu écris. Le petit bémol que je mettrais concerne l’organisation : dans mon cas, j’arrive rarement à respecter les plages de “moments libres” que je programme. Étant régulièrement en retard sur mes objectifs, elles sont sacrifiées. Et je préfère encore ne pas les programmer que de constater que je ne les ai – une nouvelle fois – pas respectées.
En revanche, je souscris à 200% au principe des “petites victoires” pour prendre confiance en sa propre capacité à changer des choses dans sa vie. Commencez petit pour finir par atteindre la lune ! 🙂



13 juillet 2020 à 16 h 45 min

Super article qui résume bien les 3 blocages ‘excuses’ que j’entends autour de moi des gens qui veulent changer de vie mais qui ne se bougent pas les fesses.
Et chapeau à ta maman, quel bel exemple! 😊



13 juillet 2020 à 17 h 38 min

Bonjour,
Bravo pour cet article !
Je suis comme vous. J’en suis à ma 2ᵉ reconversion professionnelle et je ne regrette pas de m’être à nouveau lancée.
Je préfère reprendre au début un parcours dans lequel je crois plutôt que de supporter l’insupportable.
L’âge ne doit pas rentrer en compte.
Même s’il ne me restait que 10 ans et que je le savais, je ferais ma reconversion malgré tout (et j’ai envie de dire, surtout si je sais qu’il ne me reste pas beaucoup de temps !).

Merci pour ces belles idées sur l’apprentissage !
Je vais essayer de me lever un peu plus tôt pour faire un peu plus pour moi.

Au plaisir d’une prochaine lecture 🙂



14 juillet 2020 à 9 h 05 min

Il faut bien l’avouer je me suis trop longtemps trouvé des excuses avant d’entamer des changements profonds… Le plus dur c’est de commencer et de faire le premier pas. Après avec de la méthode et en sachant ce que l’on veut on peut y arriver ! Merci pour cet article Maéva.



14 juillet 2020 à 9 h 16 min

Beaucoup de peurs derrière la reconversion pro… d’où les excuses. Au final, il s’agit de prendre son courage à deux mains et aller étreindre sa peur, pour enfin s’autoriser à vivre la vie qui nous fait vibrer. Si simple sur le papier… si difficile dans la vraie vie



14 juillet 2020 à 9 h 31 min

Superbe article, merci ! Effectivement, il faut parfois plusieurs essais avant de trouver la “bonne reconversion” (je parle en connaissance de cause 😝). Et un autre point super important, c’est qu’il faut accepter de se donner suffisamment de valeur pour vouloir investir en nous même. Que ce soit en temps, en argent, les deux…
Je fais ma reconversion vers graphiste en autodidacte, tout va bien mais je manque de confiance en moi pour passer à l’étape facturation. Pour y remédier, j’envisage finalement une formation de 16 mois. Yapuka ! 🤩



14 juillet 2020 à 11 h 18 min

Être organisé, abattre les fausses idées et avoir confiance en ses capacités: 3 super piliers pour une reconversion !



19 juillet 2020 à 13 h 21 min

La reconversion professionnelle demande du courage oui mais c’est tellement important de vivre sa vie suivant ses inspirations 😉



24 juillet 2020 à 13 h 14 min

Bravo pour ce très bel article qui remet les idées en place et qui motive !

J’allais justement entamer le livre “Miracle morning” qui a fait beaucoup parler de lui… Je te dirais ce que j’en pense mais étant donné ton avis je suis sûre qu’il me sera utile 🙂



    Maëva
    24 juillet 2020 à 13 h 22 min

    Le miracle morning a changé ma vie, je recommande vraiment ce livre ! Et si je devais en recommander un autre c’est « kilomètre zéro ». C’est de loin le livre qui a eu le plus d’effet positif sur moi



17 août 2020 à 10 h 18 min

Merci pour cet article ! Je suis complètement d’accord avec toi, toutes ces excuses ne sont dues qu’à nos pensées limitantes et à des peurs non justifiées.
Il y a aussi la peur du regard des autres car dans notre société actuelle, on est encore dans un schéma où sur le CV c’est plus rassurant pour un employeur de voir que l’on reste 15 dans une boîte avant d’en changer plutôt que quelqu’un qui a fait un virage à 180° ou qui décide de suivre des voies moins conventionnelles 😉



    Maëva
    17 août 2020 à 13 h 01 min

    Oui je suis tout à fait d’accord mais quand tu sais le raconter ton CV ça se passe généralement bien. J’ai un CV très atypique et finalement ça ne m’a jamais posé de problème pour trouver un travail, bien au contraire. 🙂



17 août 2020 à 10 h 45 min

Bonjour, merci beaucoup cet article m’encourage à ne pas baisser les bras. J’ai décidé d’écrire un livre et j’avoue que ce n’est pas du tout facile. Mais je crois que je peux être écrivain même à mon jeune âge. 😊



17 août 2020 à 12 h 04 min

Bonjour Maeva,

Ton article m’a fait sourire, car j’y ai retrouvé plusieurs croyances limitantes qui m’ont longtemps accompagné. Le vent brûlant du burn-out s’est chargé de balayer tout ça, et finalement, c’est pour le mieux :
– je n’ai pas le temps > non, je ne PRENAIS pas le temps, c’est tout à fait différent 🙂
– je suis trop vieille pour recommencer (là tu vas te marrer : j’ai 32 ans seulement), mais comme tu le dis, il reste tant de temps à vivre et à travailler, je n’en suis qu’au début du chemin ! Et ce qui m’a aidé aussi sur ce point, c’est de réaliser que ma première vie (dans le marketing) m’est parfois bien utile dans ce que je fais désormais.
A bientôt !



    Maëva
    17 août 2020 à 12 h 59 min

    Mdr, tu m’as fait rire avec ton “je n’ai que 32 ans” ! Tu sais, à ce niveau là, nous sommes tous pareil. C’est le fait que ma mère ait repris ses études à 50 ans qui m’a fait réfléchir. J’ai que 31 ans aussi et je me pensais aussi trop vieille !



17 août 2020 à 13 h 49 min

Les excuses sont bien souvent dues à la peur. Peur du changement, de l’inconnu, de se tromper … merci pour ce super article 🙂



18 août 2020 à 9 h 46 min

Hello Maëva,
Je me suis tellement reconnu dans cet article, cela fait effectivement depuis l’âge de 40 ans que je ne suis plus à ma place dans mon travail, et que je me suis dit : “Je suis trop vieux, pour apprendre un nouveau métier”, il m’a fallu 5 ans et d’être tomber sur le livre d’Olivier Roland “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” pour comprendre que cela était possible de changer de voie à toutes âges.
Je te remercie pour cet excellent article. Je me réjouis de pouvoir lire les suivants. Longue vie à ton blog.
Christophe



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *